Ce que pensent les Républicains face à l’attitude de Trump sur les résultats de la présidentielle

Après l’élection présidentielle de 3 novembre 2020 aux États-Unis, les résultats donnent provisoirement le démocrate Joe Biden en tête. Cependant, son challenger Donald Trump est loin de reconnaître un tel résultat. Cependant, quelle est la réaction des élus et des responsables du parti républicain par rapport à cette posture du président américain ?

Le silence dans les rangs de la majorité des élus

Les États unis sont en passe de connaître une situation inédite dans leur histoire politique. Suite à l’élection présidentielle dont Joe Biden en sort provisoirement vainqueur, la transition politique n’est pas certaine de se dérouler dans les meilleures conditions, puisque le président sortant, Donald Trump refuse de reconnaître sa défaite et promet user de toutes les voies de recours pour se défendre.

Cette attitude de l’actuel locataire de la Maison-Blanche suscite les réactions de plusieurs personnalités et grandes figures de la politique américaine. Mais dans son propre parti, l’heure est plutôt à la méfiance et à la l’observation. Peu sont ces élus qui réagissent face aux propos du président Donald Trump. Et même parmi ceux qui réagissent, la plupart préfèrent le soutenir dans sa démarche à l’image du chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell ou encore le très influent sénateur Lindsey Graham. Cependant, il y a quelques exceptions.

George W. Bush et Mitt Romney se démarquent

Parmi les quelques réactions venant des Républicains, certaines voies se démarquent telles que celle de l’ancien président George W. Bush. Quelques jours après l’élection, le 43e locataire de la Maison-Blanche a appelé Joe Biden pour le féliciter. Il a même qualifié l’élection « d’honnête et claire ». En réalité cette position de l’ancien président républicain ne surprend pas, puisque l’homme a toujours affiché son opposition à l’administration Trump. En dehors de George W. Bush, le sénateur de l’Utah Mitt Romney, la sénatrice de l’Alaska Lisa Murkowski et l’ancien gouverneur de New Jersey   Chris Christie ont également appelé à une transition pacifique.